COVID-19 : Point sur la situation en Seine-Saint-Denis

 
 
COVID-19 : Point sur la situation en Seine-Saint-Denis

 

 

Les restrictions sanitaires renforcées en Seine-Saint-Denis.

 

Face à l’accélération du virus sur l’ensemble du territoire métropolitain et la pression qui s’accentue sur les services hospitaliers, des mesures plus exigeantes de freinage sont mises en place pour 4 semaines, depuis le dimanche 4 avril à 06h00.

Le couvre-feu est par ailleurs toujours en vigueur de 19h00 à 06h00.

Toutes les informations sur la situation sanitaire sont disponibles sur le site du Gouvernement , ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24h/24).

Les attestations de déplacements sont accessibles en ligne sur le site du Gouvernement et sur l’application #TousAntiCovid.

 « Dedans avec les miens, dehors en citoyen » , retrouvez ci-dessous un récapitulatif des mesures mises en œuvre dans les départements concernés par les restrictions sanitaires renforcées :

 

1

 

  • Déplacements et sorties

Alors qu’il est démontré que l’on se contamine moins en extérieur, les mesures doivent permettre de freiner le virus sans enfermer.

Il est donc possible de sortir de chez soi sans durée limitée en journée, dans un rayon de 10 km autour de son domicile, pour se promener, s’aérer et faire du sport, en présentant une attestation ou un justificatif de domicile en cas de contrôle. Pour autant, ceci ne doit pas donner lieu à des regroupements de plus de 6 personnes. Les contrôles sont renforcés sur la voie publique pour limiter les rassemblements de plus de 6 personnes et encadrer la consommation d’alcool.

Les préfets ont la possibilité d’interdire certains rassemblements ou manifestations dans l’espace public quand leurs conditions d’organisation créent un vrai risque sanitaire, ainsi que l’accès à certains sites (quais, berges, places…).

 

Au sein du département de résidence, les déplacements autorisés sont les suivants, sous réserve de présenter une attestation :

-          Achats et retraits de commande

-          Accompagnement des enfants à l’école et pour les activités périscolaires

-          Se rendre dans un établissement culturel ou lieu de culte

-          Pour effectuer des démarches administratives ou juridiques qui ne peuvent être réalisées à distance

Pour ces 4 motifs de déplacement, une tolérance de 30 kms au-delà du département est acceptée pour les personnes résidant aux frontières d’un département.

 

Le télétravail doit être la règle dès qu’il est possible. Si l’activité professionnelle ne peut pas être exercée en télétravail, il n’existe aucune limitation kilométrique. Il est cependant impératif de se munir d’une attestation dérogatoire lors des déplacements entre le domicile et le lieu de travail.

 

Enfin, les déplacements inter-régionaux sont interdits, hors motifs impérieux ou professionnels suivants :

-          Déplacements liés à l’activité professionnelle, à l’enseignement et la formation, ou à une mission d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative

-          Déplacements pour motif de santé (consultations et soins)

-          Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants

-          Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant

-          Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative, déplacements pour se rendre chez un professionnel du droit, pour un acte ou une démarche qui ne peuvent être réalisés à distance

-          Déplacements liés à un déménagement résultant d'un changement de domicile et déplacements indispensables à l'acquisition ou à la location d’une résidence principale, insusceptibles d'être différés

-          Déplacement de transit vers les gares et les aéroports.

De plus, Pour les personnes résidant aux frontières d’un autre département, une tolérance de 30 kms au-delà de leur département est acceptée.

 

Par ailleurs, les préfets ont la possibilité d’interdire certains rassemblements ou manifestations dans l’espace public, quand leurs conditions d’organisation créent un vrai risque sanitaire.

 

Vous pouvez télécharger vos attestations de déplacement depuis le site du Gouvernement .

 

  • Commerces et marchés

Seuls les commerces vendant des biens et services de première nécessité peuvent rester ouverts. A ceux-là s’ajoutent les libraires et disquaires, les services de coiffure, les fleuristes, les services de réparation et d’entretien des instruments de musique, les commerces de véhicules automobiles et de machines agricoles sur rendez-vous, et les commerces de détail de cacao, chocolats et produits de confiserie.

Qu’ils soient situés dans des centres commerciaux ou à l’extérieur de ceux-ci, les magasins multi-commerces, les supermarchés, les hypermarchés et les autres magasins de vente d’une surface de plus de 400 m2 doivent fermer leurs rayons correspondant aux activités qui ne sont pas autorisées.

Les commerces dont la surface est supérieure à 10 000 m² sont fermés. Dans ces commerces les grandes surfaces, seuls peuvent ouvrir les commerces alimentaires ainsi que les pharmacies.

Tous les commerces et services en droit de continuer d’exercer peuvent le faire jusqu’à 19h, dans le cadre d’un protocole sanitaire strict.

 

  • Marchés

 

Seuls les commerces alimentaires ou proposant la vente de plantes, fleurs, graines, engrais, semences et plants d'espèces fruitières ou légumières sont autorisés dans les marchés ouverts ou couverts.

 

  • Écoles

 

Depuis le mardi 6 avril, les crèches et les établissements scolaires (écoles maternelles et primaires, collèges, lycées) n’accueillent pas d’élèves.

 

Cette mesure vaut également pour les établissements extra-scolaires, mais ne vaut pas pour les structures médico-sociales accompagnant des enfants en situation de handicap.

Le calendrier scolaire est adapté comme suit afin de préserver l’apprentissage des élèves :

  • Semaine du 6 avril : enseignement à distance pour tous les élèves ;
  • Du samedi 10 avril ou dimanche 25 avril : vacances de Pâques pour les zones A, B et C ;
  • Semaine du 26 avril : retour en classe pour les maternelles et primaires, enseignement à distance pour les collèges et lycées ;
  • Semaine du 3 mai : retour en classe pour les collèges et lycées.

Un dispositif d’accueil des enfants des personnels prioritaires est par ailleurs assuré dès la semaine du 6 avril.

 

  • Universités

 

Les universités peuvent continuer de fonctionner selon les protocoles en vigueur, soit la possibilité pour chaque étudiant de se rendre à l’université 1 jour par semaine.

Les concours prévus jusqu’au 3 mai sont maintenus et leur organisation sera adaptée. Les examens qui ne peuvent pas se tenir à distance doivent être reportés autant que possible au mois de mai.

 

  • Lieux de culte

Les lieux de culte restent ouverts selon les protocoles actuellement en vigueur : les offices sont permis dans le respect d’un protocole sanitaire et d’une organisation permettant de laisser libres deux sièges entre chaque personne ou entité familiale et de n’occuper qu’une rangée sur deux.

Il est recommandé d’éviter le plus possible les rassemblements privés à l’occasion des fêtes religieuses.

 

  • Travail

Toutes les entreprises et les administrations qui le peuvent doivent pousser au maximum le télétravail avec l’objectif d’atteindre au moins 4 jours sur 5 en télétravail et une journée sur place pour les salariés qui le souhaitent. Les contrôles au sein des entreprises et administrations seront renforcés.

 

Les parents qui doivent rester à domicile pour garder leurs enfants et ne pouvant télétravailler peuvent bénéficier du dispositif de chômage partiel.

 

Ces mesures de freinage massives sont en vigueur tous les jours, en complément du couvre-feu mis en place entre 19h et 6h. Durant cette tranche horaire, il est obligatoire de se munir d’une attestation de déplacement dérogatoire pour se déplacer, sous peine d’une amende de 135€ et jusqu’à 3 750€ en cas de récidive.

 

En savoir plus : site du Gouvernement , ou en appelant le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24h/24).

    


La stratégie vaccinale se déploie pour les publics prioritaires, retrouvez les informations utiles ci-dessous :

ARS Image tweet QUI

    

Déploiement de la stratégie vaccinale en Seine-Saint-Denis : ouverture des centres de vaccination

   

Commune Type de structure Nom du centre Adresse Numéro pour prise de RDV
Sevran Etablissement de santé Hôpital René Muret AP-HP Avenue du Dr Schaffner 08.09.10.20.89
Montfermeil Etablissement de santé GHI  Le Raincy-Montfermeil 10 rue du Général Leclerc 06.46.77.75.75
Aulnay-sous-Bois

Etablissement de santé

 

Gymnase

CHI Robert Ballanger

 

Gymnase Pierre Scohy

Boulevard Robert Ballanger

 

1 rue Aristide Briand

01.82.37.23.92

 

 

Drancy Salle Espace culturel du parc 120 rue Sadi Carnot 06.32.82.33.22
Neuilly-sur-Marne Salle municipale Salle des fêtes Marcel Pagnol 3 rue de Berry 01.43.08.78.88
Livry-Gargan Gymnase Gymnase Jacob 7-15 Avenue Ferer  
Noisy-le-Grand Collège Collège international 1 allée Christophe Colomb 01.43.93.10.11
Clichy-sous-Bois Bâtiment Bâtiment Charlotte Petit Place du 11 novembre 1918  
Tremblay-en-France Gymnase Gymnase Guimier 70 avenue Gilbert Berger  
Ronsy-sous-Bois Hall Hall Langevin-Wallon 8 rue Conrad Adenauer  
Gagny Centre Centre Arena 121 rue Jules Guesde  
Saint-Denis Etablissement de santé CH de Saint-Denis 2 rue du Dr Delafontaine 01.42.35.60.90
Saint-Denis Stade de France Stade de France 2 rue du Docteur Delafontaine  
Saint-Ouen-sur-Seine Salle municipale Salle Barbara  5 rue des Écoles 01.49.45.68.03
Pierrefitte-sur-Seine Collège Collège Gustave Courbet 17 rue François Mitterrand 01.43.93.10.11
Aubervilliers Salle municipale Salle l'Embarcadère 5 rue Edouard Poisson 01.71.89.61.86
La Courneuve Centre municipal de santé CMS Salvador Allende 2 mail de l'Egalité 01.49.92.60.60
Bobigny

Etablissement de santé

Centre de vaccination de la CPAM

Hôpital Avicenne AP-HP

Centre de vaccination de la CPAM

125 rue de Stalingrad

2 avenue de la Convention

08.09.10.20.89
Bondy Etablissement de santé Hôpital Jean Verdier AP-HP Avenue du 14 juillet 08.09.10.20.89
Montreuil

Etablissement de santé

Hôtel de Ville

CHI André Grégoire

Hôtel de Ville

56 boulevard de la Boissière

1 place Jean Jaurès

01.49.20.30.27
Pantin Centre municipal de santé Centre municipal de santé / Espace Cocteau 10-12, rue Eugène et Marie-Louise Cornet 06.19.25.30.78
Romainville Gymnase Gymnase 39 allée Bellevue  

  

Pour prendre rendez-vous aller sur :

https://www.sante.fr/cf/centres-vaccination-covid.html#dep-93

     


  

A compter du 18 janvier 2021, la vaccination s’ouvrira à l’ensemble des personnes de plus de 75 ans. Cette étape nécessite une organisation adaptée au département, compte tenu de ses spécificités.

  Le dispositif de vaccination en début de campagne

 Le dispositif de vaccination, notamment la répartition des centres, s’est construit sur la base de deux critères :

-          une couverture équilibrée du territoire qui s’appuie sur une analyse démographique fine de la concentration des personnes de plus de 75 ans sur le territoire. La vaccination des plus de 75 ans suppose ainsi un effort particulier à Saint-Denis, Montreuil et Drancy ;

-          la préexistence d’équipes médicales ou de structures d'appui qui permettent de répondre à l’urgence de la situation (établissements hospitaliers, centres municipaux de santé, communautés professionnelles territoriales de santé, professionnels libéraux, médecins du conseil départemental…) ;

Les centres de vaccination de début de campagne auront vocation à être complétés par un dispositif plus large à compter de la mi-mars, sous le double effet de la disponibilité de doses à la conservation plus simple et la nécessité de vacciner une plus large partie de la population.

 En parallèle, la caisse primaire d’assurance maladie a d’ores et déjà commencé à prendre l’attache des assurés par téléphone afin de les orienter sur les centres de vaccination. Des courriers d’invitation leur seront aussi adressés le 20 janvier afin de préciser les modalités pratiques.

 S’agissant des vacations des médecins et infirmiers libéraux exerçant en centre de vaccination, elles seront financièrement prises en charge par l’assurance maladie.

 Le transport de la population qui en exprimerait le besoin vers les centres de vaccination sera possible.


Le couvre-feu en Seine-Saint-Denis

Le 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé l'avancée du couvre-feu de 20h à 18h pour l'ensemble du territoire métropolitain, à partir du samedi 16 janvier 2021, pour une durée minimum de 15 jours.

Dans le département de la Seine-Saint-Denis, le couvre-feu s’appliquera donc de 18h à 6h, à compter de samedi 16 janvier 2021.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie.

Retrouvez les attestations de déplacement dérogatoire disponibles au téléchargement et en version numérique sur le site du Gouvernement https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus et l’application #TousAntiCovid.

Pour plus d’informations sur la Covid-19 contactez le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24h sur 24 et 7 jours sur 7). Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l'espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles.

Pour plus d’informations sur l’accès au dépistage et à la vaccination dans votre département, rendez-vous sur : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/

Comment fonctionne le couvre-feu ?

Sur l’ensemble du territoire métropolitain, les sorties et déplacements sont interdits pendant le couvre-feu, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Il n’y a pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations mais le télétravail reste fortement recommandé.

Tous les établissements autorisés à ouvrir ne peuvent plus accueillir de public après 18h, à compter de samedi 16 janvier 2021.

Que faire si je suis obligé de me déplacer ?

Des dérogations sont prévues sur présentation d'une attestation pour les motifs suivants :

- Déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation

- Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé

- Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants ;

- Déplacement des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;

- Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;

- Déplacements pour participer à des missions d'intérêt général ;

- Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances ;

- Déplacements brefs, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.


Point sur les mesures prises en Seine-Saint-Denis

Le 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé une adaptation des mesures en vigueur pour faire face à l’épidémie de la Covid-19. Cette adaptation concerne notamment la généralisation du couvre-feu à partir de 18 heures sur l’ensemble du territoire. Les dispositions issues du décret n° 2021-31 du 16 janvier 2021 sont complétées par trois arrêtés préfectoraux relatifs au port du masque, aux restaurants routiers et aux activités de livraison et de vente à emporter.

1)      Les dispositions relatives aux déplacements et aux rassemblements

1.1 La généralisation du couvre-feu à 18 heures sur le territoire national métropolitain

Le couvre-feu national, mis en place le 15 décembre 2020 de 20 heures à 6 heures du matin, est avancé à 18 heures à partir du 16 janvier 2021.

Ainsi, tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence est interdit entre 18 heures et 6 heures du matin. Les motifs dérogatoires, très limités, sont les suivants :

  • déplacements à destination ou en provenance :

-          du lieu d'exercice ou de recherche d'une activité professionnelle et déplacements professionnels ne pouvant être différés ;

-          des établissements ou services d'accueil de mineurs, d'enseignement ou de formation pour adultes mentionnés aux articles 32 à 35 du présent décret ;

-          du lieu d'organisation d'un examen ou d'un concours ;

  • déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé ;
  • déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants ;
  • déplacements des personnes handicapées et, le cas échéant, de leur accompagnant ;
  • déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;
  • déplacements pour participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative ;
  • déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ;
  • déplacements brefs, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile pour les animaux de compagnie.

 

Les personnes souhaitant bénéficier de l'une des dérogations mentionnées ci-dessus devront se munir d'une attestation justifiant que leur déplacement entre dans le champ de l'une de ces exceptions.

Les attestations sont disponibles sur le site du gouvernement et l’application TousAnticovid.

Les personnes ne respectant pas les mesures feront, en cas de contrôle, l’objet d’une amende forfaitaire de 135 €.

En termes d’approvisionnement, les activités de livraison restent autorisées jusqu’à 22h00. Toutefois, les activités de livraison et de vente à emporter d’alcool sont dorénavant interdites à compter de 18h00.

1.2 Le maintien de la limitation des rassemblements à 6 personnes

Les rassemblements de plus de six personnes sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public restent interdits, à l'exception :

  1. des manifestations revendicatives (article L. 211-1 du CSI) ;
  2. des rassemblements à caractère professionnel ;
  3. des services de transport de voyageurs ;
  4. des établissements recevant du public autorisés à ouvrir (listés dans le décret) ;
  5. des cérémonies funéraires ;
  6. des cérémonies publiques mentionnées par le décret du 13 septembre 1989 ;
  7. des marchés alimentaires et non alimentaires.

 

2)      L’activité des établissements recevant du public

Les établissements autorisés à ouvrir ne peuvent plus accueillir de public entre 18h et 6h, sauf pour les activités suivantes :

  • entretien, réparation et contrôle techniques de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles ;
  • fourniture nécessaire aux exploitations agricoles ;
  • distributions alimentaires assurées par des associations caritatives ;
  • commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, hors produits alcoolisés, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route ;
  • commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé ;
  • commerce de détail d'articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé ;
  • hôtels et hébergement similaire ;
  • location et location-bail de véhicules automobiles ;
  • location et location-bail de machines et équipements agricoles ;
  • location et location-bail de machines et équipements pour la construction ;
  • blanchisserie-teinturerie de gros ;
  • services publics de santé, de sécurité, de transports et de solidarité ouverts la nuit ;
  • cliniques vétérinaires et cliniques des écoles vétérinaires ;
  • laboratoires d'analyse ;
  • refuges et fourrières ;
  • services de
    transport ;
  • toutes activités dans les zones réservées des aéroports ;
  • services funéraires ;
  • commerce de gros fournissant les biens et services nécessaires aux activités précitées.

Les conditions d’accueil du public pour la restauration collective en régie ou sous contrat, ainsi que la restauration assurée au bénéfice exclusif des professionnels du transport routier font l’objet d’un renforcement. Une même table ne peut regrouper que des personnes venant ensemble ou ayant réservé ensemble, dans la limite de quatre personnes.

Les activités physiques et sportives des groupes scolaires et périscolaires ainsi que celles encadrées à destination exclusive des personnes mineures peuvent être accueillies dans les ERP de type PA (plein air) mais sont interdites dans les ERP de type X (gymnase et piscine) et les ERP de type L (salles à usage multiple uniquement).

 

Enfin, il convient de rappeler à tous les citoyens que la lutte contre la propagation de la covid-19 repose sur la vigilance et la responsabilité de chacun.

Ainsi, il convient : 

-          de porter le masque chaque fois que prescrit, notamment dans l’espace public ;

-          d’appliquer rigoureusement les gestes barrières ; 

-          de limiter les brassages de personnes ; 

-          de réaliser un test au moindre doute et s’isoler immédiatement afin de protéger ses proches en cas de test positif ; 

-          de télécharger l’application TousAntiCovid.


Pour plus de précisions et suivre l’évolution de la situation, le préfet de la Seine-Saint-Denis, Georges-François Leclerc, vous invite à consulter :

-          les comptes Twitter de la préfecture (@Prefet93) et du Gouvernement (@gouvernementFR) ;

-          les sites internet du Gouvernement (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus) et de la préfecture (http://www.seine-saint-denis.gouv.fr/).

Pour rester informés, retrouvez sur le lien ci-dessous, toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur le coronavirus COVID-19 (point de situation, consignes sanitaires, conseils aux voyageurs, scolarité, numéros utiles, mesures prises par le Gouvernement, espace pour les professionnels, ressources, établissements fermés...).

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Trouvez les centres de dépistage près de chez vous : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees#sites-prélèvements

Consignes sanitaires

Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts
  • Informations et recommandations : Élimination des déchets contaminés ou susceptibles de l'être                         

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU - Centre 15.

Textes

> Circulaires, arrêtés préfectoraux

Traduction étrangers

> Informations traduites pour les étrangers

Fiche COVID-19 utile

> Vous avez besoin d'aide, consultez cette fiche.

Accueil des usagers

> Modalités d'accueil des usagers en préfecture et sous-préfectures de Seine-Saint-Denis