JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

 
 
JOURNÉE INTERNATIONALE DES DROITS DES FEMMES

Déclarée "Grande cause du quinquennat" par le Président de la République, l'égalité entres les femmes et les hommes est plus que jamais une priorité de l'action publique en Seine-Saint-Denis. Cette politique intégrée,volontariste et partenariale vise à diffuser la culture de l'égalité, à promouvoir l'égalité professionnelle et améliorer les droits sociaux.

Ces derniers mois ont été marqués par une crise sanitaire qui a exacerbé les inégalités entre les femmes et les hommes. Cette crise a eu des conséquences sur la santé, la charge mentale et l'accès à l'emploi des femmes.

C'est pourquoi, en 2021, plus de 140 actions positives en faveur des femmes sont programmées dans le cadre de la politique de la ville et de la délégation aux droits des femmes et à l'égalité. Ces actions permettent de lutter contre le creusement des inégalités entre les femmes et les hommes dans le contexte de la crise sanitaire.

 
Des actions emblématiques illustrant 6 enjeux d’égalité en Seine-Saint-Denis :

- Encourager la mixité dans l’emploi
- Connaitre ses droits
- S’émanciper
- S’approprier l’espace public
- Contribuer à la vie culturelle
- Pratiquer une activité sportive

DP schéma

Encourager la mixité dans l’emploi

L’État est pleinement engagé pour rendre effective l’égalité entre les femmes et les hommes. La loi du 4 août 2014 relative à l’égalité réelle entre les femmes et les hommes instaure aussi bien dans le secteur privé que public des obligations pour les employeurs visant à :
-Créer les conditions d’un égal accès aux métiers et aux responsabilités professionnelles;
- Supprimer les situations d’écarts de rémunération et de déroulement de carrière.

Connaitre ses droits

L’Etat favorise l’accès aux droits des femmes par des permanences juridiques spécialisées qui couvrent l’ensemble du
territoire. Il s’agit de permettre aux femmes de connaître l’ensemble des droits dont elles disposent, d’y avoir accès et de les
faire valoir pleinement. En 2020, ces permanences ont répondu à plus de 10 000 demandes portant sur le droit de la famille,
les droits sociaux, les procédures, les droits des étrangers.

S’émanciper

L’Etat soutient un grand nombre d’initiatives qui favorisent la place des femmes pour une société plus égalitaire, plus
créatrice et plus innovante. Ces actions mobilisent des femmes en leur redonnant confiance dans leur pouvoir d’agir et
d’être actrice dans leur environnement.

S’approprier l’espace public

Avec la loi sur le harcèlement de rue, suivre, humilier les femmes en les harcelant dans la rue, les transports ou l'espace public
est devenu un délit. Des marches exploratoires de femmes, organisées par les villes, favorisent la réappropriation de l’espace
public par les femmes en leur permettant d’être associées aux décisions touchant leur cadre de vie.
En Seine-Saint-Denis, l'État soutient aussi des actions dans la cadre de la politique de la ville qui ont une approche
complémentaire. En suscitant la créativité des femmes, elles leur ouvrent des pistes pour investir la ville et les territoires
autrement.

Contribuer à la vie culturelle

L’égalité entre les femmes et les hommes dans la participation, l’accès et la contribution à la vie culturelle, relève des droits
fondamentaux, elle est une dimension importante pour garantir la liberté d'expression pour tous. En Seine-Saint-Denis, des
initiatives tendent à donner leur place aux femmes par la création artistique.

Pratiquer une activité sportive

Dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 une politique publique volontariste est mise en oeuvre
pour :
- développer la pratique féminine, notamment dans les quartiers sensibles, afin de corriger les inégalités d’accès ;
- favoriser un égal traitement des femmes et des hommes dans le sport de haut niveau ;
- favoriser l’accès des femmes aux postes à responsabilités dans les institutions sportives et dans l’accès aux fonctions
d’encadrement technique et dirigeant des fédérations sportives.


"L’État s'engage partout où les inégalités entre les femmes et les hommes persistent : dans l’accès à l'emploi,au sport, dans l'usage différencié de la ville et des moyens culturels... Je remercie tous les partenaires engagés en Seine-Saint-Denis : Conseil départemental, communes,établissements publics territoriaux, administrations publiques, associations... C'est grâce à l'engagement de tous et toutes que l'égalité entre les femmes et les hommes deviendra réelle."

Anne Claire Mialot, préfète pour l'égalité des chances de la Seine-Saint-Denis


Retrouvez ici les portraits de femmes de la fonction publique :