Derniers chiffres sur le déploiement de France Relance en Seine-Saint-Denis

 
 
Derniers chiffres sur le déploiement de France Relance en Seine-Saint-Denis

Les services de l’État en Seine-Saint-Denis se sont fortement mobilisés dès le mois de septembre 2020 pour faire connaître ce plan de relance et accompagner les acteurs séquano-dionysiens afin de garantir le meilleur accès aux mesures de soutien, sans perte de chance. Cette forte mobilisation a d’ores et déjà permis l’attribution de plus de 615 millions d’euros pour soutenir la relance économique et la transition écologique en Seine-Saint-Denis. La signature de 5 accords de relance en mai 2021, avec chacun des établissements publics territoriaux et le conseil départemental de Seine-Saint-Denis, est un des instruments privilégiés de territorialisation du plan de relance et contribuera à maintenir cette dynamique de territoire, au plus près des porteurs de projets.

 

Volet écologie

France Relance, ce sont 37 opérations de rénovation thermique et énergétique de l’immobilier de l’État soutenues à hauteur de 84,6 millions d’euros, et autant d’opportunités pour les carnets de commandes des entreprises du territoire.

Ces rénovations concernent des établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche et des centres de formation - pour améliorer les conditions de vie et de formation des étudiants, des bâtiments administratifs accueillant les services déconcentrés de l’Etat ou des opérateurs publics - pour un meilleur confort des agents et des usagers, des équipements de l’armée ou encore des établissements culturels comme des musées.

France Relance accompagne les particuliers séquano-dionysiens dans la transition verte de leur parc automobile et de leur logement.

-          Plus de 3 400 primes à la conversion et bonus écologiques ont été accordés.

-          4 500 dossiers d’aide MaPrimeRénov’ ont été ouverts, ce qui représente 20 millions d'euros de subventions aux particuliers pour la rénovation de leur logement.

France Relance c’est un soutien à l’aménagement durable du département et aux mobilités douces

-          8 projets de requalification foncière pourront être lancés grâce au soutien de l’appel à projets « recyclage foncier des friches pour l’aménagement en Ile-de-France », pour un montant de subventions cumulé de 7,5 millions d’euros.

-          3 opérations de dépollution et restructuration de sites anciennement industriels seront également accompagnées par l’Ademe, à hauteur d’1 million d’euros.

-          6,7 millions d’euros ont d’ores et déjà été engagés pour la rénovation lourde de 617 logements sociaux présentant de faibles performances thermiques.

-          Dans le cadre de l'appel à projets « MassiRéno » visant à massifier les solutions innovantes de rénovation énergétique de l’habitat social, Emmaüs Habitat est soutenu à hauteur de 2 millions d’euros pour un programme de rénovation exemplaire de 176 logements à Bobigny.

-          6 opérations contribuant à la pérennisation et sécurisation de pistes cyclables ainsi que la résorption des discontinuités d’itinéraires à l’échelle du territoire sont soutenues pour 2,9 millions.

-          l’aide à la relance de la construction durable, qui vise une relance de la construction compatible avec l’objectif national de sobriété foncière, représente d’ores et déjà 11 millions d’aide pour les communes du département au titre de la prime de densification sur les permis de construire.

-          2 projets de restauration écologique et d’atlas territorial visant la protection de la biodiversité et la valorisation du patrimoine naturel sont soutenus à hauteur de 140 000 euros (à Aulnay-sous-Bois et Dugny).

-          9 projets d’agriculture urbaine dans des territoires en renouvellement urbain ont été labellisés « Quartier fertiles » et soutenus à hauteur d’1,9 million d’euros (Blanc-Mesnil, Clichy-sous-Bois, Pantin, Saint-Denis, Île-Saint-Denis, Romainville, Aubervilliers).

France Relance encourage les investissements des entreprises engagées dans la transition écologique et le développement d’une économie circulaire

-          16 TPE et PME recevront un appui de l’ordre de 950 000 euros à leurs investissements verts dans le cadre des dispositif Tremplin pour la transition écologique des PME et Entreprises engagées dans la transition écologique.

-          15 acteurs du réemploi ont été aidés à hauteur de 3,3 millions d’euros. C’est le cas de la Collecterie à Montreuil, Emmaüs Avenir à Neuilly-sur-Marne, la Ressourcerie 2mains à Aulnay-sous-Bois, Service Place Nette à Bondy ou encore de la plateforme d’insertion Solid-R de l'association RéaVie à La Courneuve et du Village du réemploi solidaire à Montreuil.

Volet Compétitivité

France Relance, c’est un soutien aux filières industrielles en Seine-Saint-Denis : 63 entreprises du département ont déjà bénéficié de près de 13,6 millions d’euros.

-          9 entreprises ont bénéficié du fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires pour développer et diversifier leurs activités, créer et préserver les emplois locaux : ANRH - entreprise adaptée (Tremblay-en-France), Boulenger (Villetaneuse), l’Ecole de production Grand Paris Nord (Stains), Multiplast (Stains), Marmites volantes (Pantin), Organotechnie (La Courneuve), Oskare (Pantin), Sasminimum (Pantin), Vulcanic (Neuilly-sur-Marne).

-          5 entreprises sont accompagnées dans leurs investissements par le fonds pour la modernisation du secteur aéronautique : Airbus Helicopters (Dugny), CGR (Sevran), OEM Services (Tremblay-en-France), Revêtements de Chrome Dur (Pierrefitte-sur-Seine), Société des plastiques nobles (La Courneuve).

-          2 entreprises ont été soutenues au titre du fonds de soutien à la relocalisation dans les secteurs critiques : BforCure à Montreuil et Qubit Pharmaceuticals à Pantin.

-          47 entreprises ont déjà reçu une subvention du guichet « industrie du futur » pour moderniser et digitaliser leurs outils de production, pour un montant cumulé de 3,2 millions d’euros.

France Relance renforce la compétitivité des entreprises du territoire avec une baisse des impôts de production et un accompagnement à l’export.

-          En Seine-Saint-Denis, ce sont 15 734 entreprises qui bénéficient d’une baisse automatique d’impôts de production, ce qui représente 263 millions d’euros dès 2021.

-          28 entreprises séquano-dionysiennes ont bénéficié des « chèques export » et « chèques VIE » de France Relance via la CCI, pour continuer à prospecter à l’international.

-          Depuis 2020, 39 entreprises ont bénéficié du renforcement des moyens de l’assurance-prospection, pour sécuriser leurs trésoreries et poursuivre les actions de prospection.

France Relance, c’est aussi l’Etat aux côtés des TPE, artisans et commerçants pour favoriser leur transition numérique et développer leurs activités

-          259 entreprises dionysiennes ont pu réaliser un diagnostic numérique gratuit et être accompagnées dans la construction d’un plan d’actions.

-          419 chèques numériques pour un montant cumulé de 178 500 euros ont permis l’achat de prestations d’accompagnement et l’achat de solutions de vente numériques permettant de s’adapter à de nouveaux modes de consommation.

France Relance, c’est un soutien de 10,5 millions d’euros pour tous les secteurs de la culture en Seine-Saint-Denis : la création, le patrimoine, l’audiovisuel, le livre…

-          21 acteurs culturels du département - librairies, opérateurs de médiation culturelle, filière cinéma – ont été accompagnés.

-          40 projets sont aidés pour favoriser la relance de la création, avec un soutien particulier à la programmation des institutions du spectacle vivant (musique, danse, cirque…) – 920k €

-          Plusieurs monuments emblématiques du territoire bénéficient d’une rénovation, notamment : à Saint-Denis, la basilique-cathédrale et l’ancien siège de L’Humanité conçu par Oscar Niemeyer ; le Centre national de la Danse et l’église Saint-Germain à Pantin...

-          400 000 euros soutiennent l’investissement du réseau de médiathèques du territoire de Plaine Commune.

Volet Cohésion

France Relance, ce sont plus de 34 890 bénéficiaires et projets soutenus par le plan « 1 jeune, 1 solution » en Seine-Saint-Denis.

-          6 842 demandes d’aides à l’emploi des jeunes ont été déposées par les entreprises du département.

-          9 437 primes à l’apprentissage ont été sollicitées.

-          1 200 demandes de primes au contrat de qualification ont été enregistrées.

-          On compte 3 917 entrées en garantie jeune.

France Relance, c’est l’Etat aux côtés des collectivités dans leurs projets d’investissement local.

-          En Seine-Saint-Denis, 50 millions d’euros ont été attribués aux communes et à leurs groupements pour accompagner le financement de 107 projets d’investissement dans le champ des équipements scolaires et sportifs, de la transition écologique, de la résilience sanitaire ainsi que de la rénovation du patrimoine (DSIL).

-          A ces montants sans précédent s’ajoute une dotation départementale de rénovation thermique (DSID) de 10,6 millions d’euros pour 11 projets de réhabilitation, remplacement d’équipements ou isolation du bâti.

France Relance, c’est un soutien aux structures solidaires mises en péril par la crise.

-          L’action de 14 associations a été aidée à hauteur de 1,8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets de soutien aux associations de lutte contre la pauvreté.

-          62 structures d’insertion par l’activité économique ont bénéficié du soutien du fonds pour la relance inclusive et la croissance de l’IAE. 2,9 millions d’euros vont soutenir leur développement et des actions visant à transformer leur organisation et leurs activités.

-          3 structures sont lauréates de l’appel à projets visant à favoriser l'accès aux équipements de cuisine pour les ménages hébergés à l'hôtel. Leurs investissements seront soutenus à hauteur de 330 000 euros.

France Relance, c’est agir en faveur de l’inclusion numérique.

-          En Seine-Saint-Denis, l’Etat s’est engagé à financer, dans le cadre d’un projet de territoire associant les collectivités, 80 postes de conseillers numériques. Cela représente un potentiel de 4 millions d’euros pour résorber la fracture numérique et les premiers recrutements sont en cours.

-          14 projets ont été retenus dans le cadre de la première vague de l’appel à projets « pour un socle numérique dans les écoles élémentaires » porté par le ministère de l’éducation nationale pour un montant total de subvention de 230 490 € (à Montreuil, au Bourget, à L’Île-Saint-Denis et Vaujours).

-          7 tiers lieux dédiés à la création d’activité, à la formation et au numérique sont accompagnés dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt Fabriques de territoires, pour un montant cumulé d’1,2 million d’euros.