France Relance

Signature de l'accord de relance entre l'Etat et l'EPT Est Ensemble

 
 
Signature de l'accord de relance entre l'Etat et l'EPT Est Ensemble

Le préfet de la Seine-Saint-Denis, Georges-François Leclerc, et le président d’Est Ensemble, Patrice Bessac, ont signé ce jour un accord de relance visant à renforcer la coordination de leurs actions en faveur de la transition écologique, du renforcement de la cohésion sociale, du développement économique du territoire et de la lutte contre l’habitat indigne.

Déclinaison territoriale du plan de relance, cet engagement mutuel vient accentuer la coopération entre l’Etat et Est Ensemble pour répondre efficacement aux conséquences de la crise et aux enjeux sanitaires, sociaux, écologiques et économiques de ce territoire marqué par un taux de chômage élevé et des besoins sociaux importants.

L’objectif de cet accord, qui mobilise les soutiens financiers et le potentiel d’accélération de France Relance, est de faire converger les grandes priorités de l’Etat en matière de relance et les axes stratégiques du projet de territoire porté par Est Ensemble. A ce titre, il définit de forts engagements réciproques autour de quatre axes d’intervention pour une relance économique inclusive, écologique et sociale.

 

1.       Soutenir le développement économique et les entreprises locales

Au-delà des mesures significatives de soutien aux entreprises mises en œuvre dès mars 2020 par l’Etat, d’une part, et Est Ensemble, d’autre part, en réponse à la crise sanitaire et économique, cet accord de relance formalise une ambition commune en faveur d’un développement plus vertueux écologiquement et plus dense en emploi local.

Est Ensemble et l’Etat s’engagent ainsi à soutenir le développement des entreprises de l’économie sociale et solidaire, qui représentent plus de 6 000 entreprises sur le territoire, et à favoriser l’implantation et le développement d’écosystèmes d’entreprises stratégiques, en particulier dans les secteurs de la santé et des biotechnologies.

Dans un contexte de renchérissement des prix du foncier et de mutations urbaines, l’accord de relance conclu entre l’Etat et Est Ensemble a également pour objectif de protéger l’immobilier économique, de soutenir l’économie de proximité, la redynamisation et la diversification commerciale.

 

2.      Soutenir la transition écologique et l’aménagement durable du territoire

Est Ensemble et l’Etat s’engagent à œuvrer en faveur d’une amélioration durable du cadre de vie du territoire et de ses quelque 427 000 habitants ainsi que des générations futures.

Les actions conjointes ont pour objet d’améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments, de développer le réemploi et l’économie circulaire, de promouvoir un aménagement urbain durable à travers notamment le déploiement de nouvelles mobilités durables et le recyclage foncier des friches urbaines. Elles défendent également la préservation de la biodiversité et la renaturation du territoire et favorisent le développement de l’agriculture urbaine.

 

3.      Soutenir l’emploi et la cohésion sociale

Est Ensemble et l’Etat s’engagent avec ambition en faveur de l’emploi, de la formation et de l’insertion économique, en particulier des jeunes, durement touchés par la crise. Dans le cadre du plan « #1 jeune, 1 solution » déployé par l’Etat, ils mobiliseront tous les acteurs concernés par l’accompagnement de l’entrée des jeunes dans la vie professionnelle (missions locales, Pôle emploi, réseau d’entreprises, …).

Est Ensemble et l’Etat favoriseront l’insertion des jeunes des quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV) non connus du service public de l’emploi, dans le cadre de la mise en œuvre du plan régional d’insertion pour la jeunesse (PRIJ), porté par la préfecture de la région Ile-de-France et qui couvre depuis le 1er janvier 2021 tous les quartiers QPV d’Est Ensemble.

La transition numérique du territoire sera encouragée grâce en particulier aux actions en faveur de l’inclusion numérique des habitants, au déploiement de conseillers numériques de proximité, aux aides à la transformation numérique des services publics.

Enfin, l’accord de relance doit permettre d’améliorer l’accès à une offre culturelle et sportive pour tous, en particulier à travers les financements assurés par l’Etat en matière de rénovation des piscines du territoire ou de l’aménagement d’un nouveau cinéma à Bobigny.

 

4.      Lutter contre l’habitat indigne

Quatrième axe de l’accord de relance, la lutte contre l’habitat indigne constitue une priorité partagée par Est Ensemble et par l’Etat sur ce territoire, dont 8,6 % des logements sont classés « potentiellement indignes ».

Les engagements communs ne la matière se traduiront par une meilleure communication sur les actions de lutte contre l’habitat indigne, le déploiement du permis de louer, le renforcement des actions coercitives et la recherche de mutualisations de certains services au niveau d’Est Ensemble pour faciliter l’exercice de cette compétence.

Une instance partenariale sera mise en place pour assurer le pilotage et le suivi régulier de la mise en œuvre de cet accord.