France Relance

France relance : lancement du plan de soutien à l'accueil des animaux abandonnés ou en fin de vie

 
 
France relance : lancement du plan de soutien à l'accueil des animaux abandonnés ou en fin de vie

Dans le cadre de la lutte contre les abandons d’animaux de compagnie, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a présenté fin décembre un plan d’actions inédit. Développé en partie dans le cadre du plan de relance gouvernemental, il a notamment pour objectif de d’organiser et d’accompagner le tissu associatif.

L’une des mesures du plan de relance a pour objectif d’aider les associations de protection animale de toute taille à mettre en œuvre des actions en faveur des animaux abandonnés et en fin de vie. Les espèces concernées sont les carnivores domestiques et les équidés. Un nouveau dispositif d’aides est accessible pour vous, associations locales de protection animale. Il vous est proposé des aides de deux natures :

  • Une aide au financement de travaux ou d’équipements : Les bénéficiaires sont les associations de protection animale détentrices d’un refuge déclaré ou souhaitant créer ou déclarer un refuge pour animaux de compagnie. Les refuges pour équidés sont également éligibles.  
     Ces aides peuvent être mobilisées pour des travaux de réparation et de modernisation de refuges existants ou pour la création de nouveaux refuges mais aussi tout projet en lien avec l’activité de refuge.
  • Une aide au financement de campagnes de stérilisation de chats (matériel, frais vétérinaires).

Les conditions d'éligibilité, les critères d'attribution, les documents explicatifs précisant les modalités de constitution des dossiers sont indiqués sur le lien suivant : https://driaaf.ile-de-france.agriculture.gouv.fr/France-Relance-lancement-du-plan  
  
 Les dossiers complets sont à déposer auprès de la direction départementale de la protection des populations de Seine Saint Denis à l'adresse suivante : ddpp@seine-saint-denis.gouv.fr  
  
 Pour le cas où vous ne seriez pas en mesure de déposer rapidement votre demande, nous vous conseillons d’informer dès à présent votre DDPPDirection départementale de la protection des populations (à l'adresse ci-dessus) de votre intention de déposer un dossier.