COVID-19 : Point sur la situation en Seine-Saint-Denis

 
 
COVID-19 : Point sur la situation en Seine-Saint-Denis

 

Déploiement de la stratégie vaccinale en Seine-Saint-Denis : ouverture des centres de vaccination le 18/01/2021

   

Commune Type de structure Nom du centre Adresse Numéro pour prise de RDV
Sevran Etablissement de santé Hôpital René Muret AP-HP Avenue du Dr Schaffner 08.09.10.20.89
Montfermeil Etablissement de santé GHI  Le Raincy-Montfermeil 10 rue du Général Leclerc 06.46.77.75.75
Aulnay-sous-Bois Etablissement de santé CHI Robert Ballanger Boulevard Robert Ballanger 01.82.37.23.92
Drancy Salle Espace culturel du parc 120 rue Sadi Carnot 06.32.82.33.22
Neuilly-sur-Marne Salle municipale Salle des fêtes Marcel Pagnol 3 rue de Berry 01.43.08.78.88
Livry-Gargan Salle municipale Résidence Jean Lebas, salle Emile Guichard 40 rue Saint-Claude 07.68.97.93.81
Noisy-le-Grand Collège Collège international 1 allée Christophe Colomb 01.43.93.10.11
Saint-Denis Etablissement de santé CH de Saint-Denis 2 rue du Dr Delafontaine 01.42.35.60.90
Saint-Denis Salle municipale Auberge municipale 2 avenue du Colonel Fabien 01.49.33.66.77
Saint-Ouen-sur-Seine Salle municipale Salle Barbara  5 rue des Écoles 01.49.45.68.03
Pierrefitte-sur-Seine Collège Collège Gustave Courbet 17 rue François Mitterrand 01.43.93.10.11
Aubervilliers Centre municipal de santé Centre municipal de santé 3-5 rue du Dr Pesqué 01.71.89.61.86
La Courneuve Centre municipal de santé CMS Salvador Allende 2 mail de l'Egalité 01.49.92.60.60
Bobigny Etablissement de santé Hôpital Avicenne AP-HP 125 rue de Stalingrad 08.09.10.20.89
Bondy Etablissement de santé Hôpital Jean Verdier AP-HP Avenue du 14 juillet 08.09.10.20.89
Montreuil Etablissement de santé CHI André Grégoire 56 boulevard de la Boissière 01.49.20.30.27
Pantin Centre municipal de santé Centre municipal de santé / Espace Cocteau 10-12, rue Eugène et Marie-Louise Cornet 06.19.25.30.78
Carte des CV avec ouverture au 1801

 

 

A compter du 18 janvier 2021, la vaccination s’ouvrira à l’ensemble des personnes de plus de 75 ans. Cette étape nécessite une organisation adaptée au département, compte tenu de ses spécificités.

     Le dispositif de vaccination en début de campagne

 Le dispositif de vaccination, notamment la répartition des centres, s’est construit sur la base de deux critères :

-          une couverture équilibrée du territoire qui s’appuie sur une analyse démographique fine de la concentration des personnes de plus de 75 ans sur le territoire. La vaccination des plus de 75 ans suppose ainsi un effort particulier à Saint-Denis, Montreuil et Drancy ;

-          la préexistence d’équipes médicales ou de structures d'appui qui permettent de répondre à l’urgence de la situation (établissements hospitaliers, centres municipaux de santé, communautés professionnelles territoriales de santé, professionnels libéraux, médecins du conseil départemental…) ;

 

La cible à vacciner, entre la mi-janvier et la mi-mars, avec deux injections, est de 96 000 personnes de plus de 75 ans.

 

Deux vagues de centres de vaccination seront donc successivement développées à l’occasion de la vaccination des plus de 75 ans :

-          la première, le 18 janvier,

-          la seconde, à compter du 1er février.

Tous les habitants de plus de 75 ans, y compris résidant dans les communes qui n’ont pas (encore) de centre de vaccination, peuvent prendre rendez-vous, dès le 14 janvier, dans tous les centres de vaccination de la première vague. Pour les centres de la seconde vague, la prise de rendez-vous se fera ultérieurement. 

 

Les centres de vaccination de début de campagne auront vocation à être complétés par un dispositif plus large à compter de la mi-mars, sous le double effet de la disponibilité de doses à la conservation plus simple et la nécessité de vacciner une plus large partie de la population.

 

En parallèle, la caisse primaire d’assurance maladie a d’ores et déjà commencé à prendre l’attache des assurés par téléphone afin de les orienter sur les centres de vaccination. Des courriers d’invitation leur seront aussi adressés le 20 janvier afin de préciser les modalités pratiques.

 

S’agissant des vacations des médecins et infirmiers libéraux exerçant en centre de vaccination, elles seront financièrement prises en charge par l’assurance maladie.

 

Le transport de la population qui en exprimerait le besoin vers les centres de vaccination sera possible.


Le couvre-feu en Seine-Saint-Denis

Le 14 janvier 2021, le Premier ministre a annoncé l'avancée du couvre-feu de 20h à 18h pour l'ensemble du territoire métropolitain, à partir du samedi 16 janvier 2021, pour une durée minimum de 15 jours.

Dans le département de la Seine-Saint-Denis, le couvre-feu s’appliquera donc de 18h à 6h, à compter de samedi 16 janvier 2021.

L’objectif du couvre-feu est de limiter les rassemblements durant lesquels les mesures barrières sont moins bien appliquées et où le virus circule rapidement tout en limitant l’impact sur l’économie.

Retrouvez les attestations de déplacement dérogatoire disponibles au téléchargement et en version numérique sur le site du Gouvernement https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus et l’application #TousAntiCovid.

Pour plus d’informations sur la Covid-19 contactez le 0 800 130 000 (appel gratuit, 24h sur 24 et 7 jours sur 7). Si vous avez des difficultés pour entendre ou parler par téléphone en raison d’un handicap, vous pouvez vous rendre sur l'espace de contact ouvert dédié aux personnes sourdes, malentendantes ou aveugles.

Pour plus d’informations sur l’accès au dépistage et à la vaccination dans votre département, rendez-vous sur : https://www.iledefrance.ars.sante.fr/

Comment fonctionne le couvre-feu ?

Sur l’ensemble du territoire métropolitain, les sorties et déplacements sont interdits pendant le couvre-feu, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.

Il n’y a pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations mais le télétravail reste fortement recommandé.

Tous les établissements autorisés à ouvrir ne peuvent plus accueillir de public après 18h, à compter de samedi 16 janvier 2021.

Que faire si je suis obligé de me déplacer ?

Des dérogations sont prévues sur présentation d'une attestation pour les motifs suivants :

- Déplacements entre le domicile et le lieu d'exercice de l'activité professionnelle ou le lieu d'enseignement et de formation

- Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé

- Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants ;

- Déplacement des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant ;

- Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;

- Déplacements pour participer à des missions d'intérêt général ;

- Déplacements liés à des transits pour des déplacements de longues distances ;

- Déplacements brefs, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile pour les besoins des animaux de compagnie.


Point sur les mesures prises en Seine-Saint-Denis

Les dispositions issues du décret n° 2020-1582 du 14 décembre 2020 sont complétées par trois arrêtés préfectoraux relatifs au port du masque, aux restaurants routiers et aux activités de livraison et de vente à emporter.

1)      Les dispositions relatives aux déplacements et aux rassemblements

1.1 L’instauration d’un couvre-feu

Un couvre-feu national (France métropolitaine) est instauré de 18 heures à 6 heures du matin, à compter du samedi 16 janvier 2021.

Ainsi, tout déplacement de personne hors de son lieu de résidence est interdit entre 18 heures et 6 heures du matin, sauf motif dérogatoire prévu par le décret :

1- déplacements à destination ou en provenance :

  • du lieu d'exercice ou de recherche d'une activité professionnelle et déplacements professionnels ne pouvant être différés ;
  • des établissements ou services d'accueil de mineurs, d'enseignement ou de formation pour adultes mentionnés aux articles 32 à 35 du présent décret ;
  • du lieu d'organisation d'un examen ou d'un concours ;

2- déplacements pour des consultations, examens et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l'achat de produits de santé ;

3- déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d'enfants ;

4- déplacements des personnes handicapées et, le cas échéant, de leur accompagnant ;

5- déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative ;

6- déplacements pour participer à des missions d'intérêt général sur demande de l'autorité administrative ;

7- déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance ;

8- déplacements brefs, dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile pour les animaux de compagnie.

 

Les personnes souhaitant bénéficier de l'une des dérogations mentionnées ci-dessus devront se munir d'une attestation justifiant que leur déplacement entre dans le champ de l'une de ces exceptions.

Les attestations sont disponibles sur le site du gouvernement et l’application TousAnticovid.

Les personnes ne respectant pas les mesures feront, en cas de contrôle, l’objet d’une amende forfaitaire de 135 €.

 

1.2 Le maintien de la limitation des rassemblements à 6 personnes

Les rassemblements de plus de six personnes sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public restent interdits, à l'exception :

  1. des manifestations revendicatives (article L. 211-1 du CSI) ;
  2. des rassemblements à caractère professionnel ;
  3. des services de transport de voyageurs ;
  4. des établissements recevant du public autorisés à ouvrir (listés dans le décret) ;
  5. des cérémonies funéraires ;
  6. des cérémonies publiques mentionnées par le décret du 13 septembre 1989 ;
  7. des marchés alimentaires et non alimentaires.

 

1.3 L’organisation des cérémonies de mariage et de PACSPacte civil de solidarité

L’accueil du public pour les célébrations de mariage et l’enregistrement des PACSPacte civil de solidarité n’est plus limité en nombre. Toutefois, les conditions suivantes doivent être respectées :  

  • une distance minimale de deux emplacements est laissée entre ceux occupés par chaque personne ou groupe de personnes partageant le même domicile ;
  • une rangée sur deux est laissée inoccupée.

2)      L’activité des établissements recevant du public

2.1 Les activités culturelles

Les dispositions relatives aux établissements de type L (salles d'auditions, de conférences, de réunions, de spectacles ou à usage multiple) restent en vigueur. L’accueil du public est interdit hors activités dérogatoires prévues dans le décret

Les fêtes foraines sont interdites.

2.2 Les activités extra-scolaires

Les activités encadrées de mineurs dans les accueils de loisirs extrascolaires, les accueils de jeunes et les accueils de scoutisme sans hébergement peuvent être organisées, en plein air ou en intérieur, dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

De plus, il faut noter que les activités extrascolaires de mineurs sont désormais possibles dans les établissement sportifs couverts, EPR de type X (gymnases, piscines).

2.3 Les activités cultuelles

Dans les établissements de type V, tout rassemblement ou réunion en leur sein est interdit à l'exception des cérémonies religieuses.

Les modalités d'accueil du public restent les suivantes :

  • une distance minimale de deux emplacements est laissée entre ceux occupés par chaque personne ou groupe de personnes partageant le même domicile ;
  • une rangée sur deux est laissée inoccupée.

De plus, toute personne de onze ans ou plus qui accède ou demeure dans ces établissements doit porter un masque de protection. Cette obligation ne fait pas obstacle à ce que celui-ci soit momentanément retiré pour l'accomplissement des rites qui le nécessitent.

Le responsable du lieu de culte doit s'assurer à tout moment, et en particulier lors de l'entrée et de la sortie de l'édifice et lors des cérémonies, du respect des règles énoncées.

 

Enfin, il convient de rappeler à tous les citoyens que la lutte contre la propagation de la covid-19 repose sur la vigilance et la responsabilité de chacun.

Ainsi, il convient : 

-          de porter le masque chaque fois que prescrit, notamment dans l’espace public ;

-          d’appliquer rigoureusement les gestes barrières ; 

-          de limiter les brassages de personnes ; 

-          de réaliser un test au moindre doute et s’isoler immédiatement afin de protéger ses proches en cas de test positif ; 

-          de télécharger l’application TousAntiCovid.


Pour plus de précisions et suivre l’évolution de la situation, le préfet de la Seine-Saint-Denis, Georges-François Leclerc, vous invite à consulter :

-          les comptes Twitter de la préfecture (@Prefet93) et du Gouvernement (@gouvernementFR) ;

-          les sites internet du Gouvernement (https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus) et de la préfecture (http://www.seine-saint-denis.gouv.fr/).

Pour rester informés, retrouvez sur le lien ci-dessous, toutes les réponses officielles aux questions que vous vous posez sur le coronavirus COVID-19 (point de situation, consignes sanitaires, conseils aux voyageurs, scolarité, numéros utiles, mesures prises par le Gouvernement, espace pour les professionnels, ressources, établissements fermés...).

https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

Trouvez les centres de dépistage près de chez vous : https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus/carte-et-donnees#sites-prélèvements

Consignes sanitaires

Face au coronavirus, il existe des gestes simples pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude ou dans un mouchoir
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter
  • Éviter les rassemblements, limiter les déplacements et les contacts
  • Informations et recommandations : Élimination des déchets contaminés ou susceptibles de l'être                         

J’ai des symptômes (toux, fièvre) qui me font penser au COVID-19 : je reste à domicile, j’évite les contacts, j’appelle un médecin avant de me rendre à son cabinet ou j’appelle le numéro de permanence de soins de ma région. Je peux également bénéficier d’une téléconsultation. Si les symptômes s’aggravent avec des difficultés respiratoires et signes d’étouffement, j’appelle le SAMU - Centre 15.

Textes

> Circulaires, arrêtés préfectoraux

Traduction étrangers

> Informations traduites pour les étrangers

Fiche COVID-19 utile

> Vous avez besoin d'aide, consultez cette fiche.

Accueil des usagers

> Modalités d'accueil des usagers en préfecture et sous-préfectures de Seine-Saint-Denis