ACCUEILS COLLECTIFS DE MINEURS

 

Les accueils collectifs de mineurs à caractère éducatif sont destinés à accueillir pendant les vacances et hors temps scolaire les enfants et les jeunes âgés de moins de 18 ans pour leur permettre de pratiquer des activités de loisirs éducatifs et de détente. Ils sont réglementés par l’État.

> Informations départementales 2018 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,12 Mb

 

A lire dans cette rubrique

  • Déclaration d'un local sans hébergement
    Fiche de renseignement d'un local sans hébergement
  • AUTORISATION DE SORTIE DU TERRITOIRE (AST),D’UN MINEUR NON ACCOMPAGNÉ
    Depuis le 15 janvier 2017, un enfant mineur qui vit en France et voyage à l'étranger seul ou sans être accompagné de l'un de ses parents doit être muni d'une autorisation de sortie du territoire (AST).
  • Guide des bonnes pratiques d'hygiène de la restauration collective en plein air des ACM
    Règles d’hygiène notamment en matière alimentaire. Se reporter utilement aux préconisations du guide de bonnes pratiques d'hygiène « Restauration collective de plein air des accueils collectifs de mineurs ».
  • SEJOURS (ACCUEILS AVEC HEBERGEMENT)
    Un séjour comprend au minimum 7 enfants et/ou jeunes âgés de -18 ans. Il est organisé pendant les vacances et les temps de loisirs. Il offre la possibilité de pratiquer différentes activités de loisirs éducatifs, sportives, culturelles et de détente.
  • Handicaps et ACM
    Dans le secteur de l’animation, la démarche d’accueil d’enfants atteints de maladie, troubles de la santé ou de handicaps en accueil collectifs de mineur s’inscrit dès l’élaboration du projet éducatif et pédagogique en référence aux textes (...)
  • SUIVI SANITAIRE EN ACM
    Assurer le suivi sanitaire en ACM consiste à remplir certaines missions administratives, préventives et de soins ( petits bobos, protocoles d'accueil individualisé (PAI), administration de médicament uniquement avec prescription médicale).
  • SIGNALEMENT D’EVENEMENT GRAVE
    Il est de la responsabilité de l’organisateur d’informer la DDCS "de tout accident grave ainsi que de toute situation présentant ou ayant présenté des risques graves pour la santé et la sécurité physique ou morale des mineurs" (R 227.11 du (...)