Connaissance de la langue française

 
 

Jusqu'au 31 mars 2020, tout demandeur doit justifier d’une connaissance de la langue française caractérisée par la compréhension des points essentiels du langage nécessaire à la gestion de la vie quotidienne et aux situations de la vie courante ainsi que par la capacité à émettre un discours simple et cohérent sur des sujets familiers dans ses domaines d’intérêt. Son niveau est celui défini par le niveau B1 oral du Cadre européen commun de référence pour les langues.

Vous pouvez ainsi produire :

  • soit un diplôme délivré par une autorité française, en France ou à l’étranger, sanctionnant un certain niveau de langue (niveau au moins égal au niveau V bis de la nomenclature nationale des niveaux de formation ou un diplôme attestant d’un niveau de connaissance du français au moins équivalent au niveau B1 du Cadre européen commun de référence pour les langues du Conseil de l’Europe) ;
  • soit une attestation en cours de validité délivrée par l’un des organismes certificateurs suivants :
      - test de connaissance du français (TCF) du Centre international d’études pédagogiques dont vous trouverez la liste des organismes certificateurs du CIEP : www.ciep.fr ;
      - test d’évaluation de français (TEF) de la chambre de commerce et d’industrie de Paris : www.francais.cci-paris-idf.fr ;

N.B. : les attestations délivrées par l’Université de Cambridge (test BULATS) et la société ETS GLOBAL (test de français international - TFI), à compter du 1er juillet 2015, ne seront plus prises en compte. En revanche, les attestations délivrées par ces organismes avant cette date seront toujours acceptées.

Les personnes titulaires d’un diplôme délivré dans un pays francophone à l’issue d’études suivies en français, les personnes souffrant d’un handicap ou d’un état de santé déficient chronique ou âgées d’au moins 60 ans n’ont pas à produire ce diplôme ou cette attestation. Toutefois leur niveau de connaissance de la langue française est évalué lors d’un entretien. Les personnes produisant une attestation d’un niveau inférieur au niveau B1 sont également reçues en entretien.

Vous devez produire votre diplôme ou votre attestation en original accompagné de sa photocopie, laquelle sera intégrée dans votre dossier.

Pour savoir si votre diplôme correspond au niveau au moins égal au niveau V bis de la nomenclature des diplômes ou certificats professionnels, vous pouvez consulter le site de la commission nationale de la certification professionnelle : http://www.rncp.cncp.gouv.fr .

ATTENTION : RELÈVEMENT DU NIVEAU DE LANGUE EXIGÉ DANS LE CADRE DES DEMANDES DE NATURALISATION

A compter du 1er avril 2020, tout candidat à la nationalité française par naturalisation par décret ou par déclaration devra justifier d'une connaissance de la langue française à l'oral et à l'écrit au moins égale au niveau B1 du Cadre européen commun de référence pour les langues.

A compter du 1er avril 2020, les attestations permettant de justifier d'une connaissance de la langue française à l'oral seulement ne seront plus acceptées, quelque soit leur date de validité
Les candidats à la nationalité devront produire :

  • soit un diplôme permettant de justifier d'un niveau égal ou supérieur au niveau requis (liste définie par arrêté du ministre de l'Intérieur à venir)
  • soit, à défaut, d'une attestation délivrée à l'issue d'un test linguistique certifié ou reconnu au niveau international et comportant des épreuves distinctes évaluant le niveau de compréhension et d'expression orales et écrites. Ce test, appelé à se substituer au test acteul, est en cours de création par France Éducation international (ex CIEP) et la CCIChambres de commerce et d'industrie Paris IdF. Il intègre 4 épreuves : compréhension orale, expression orale, compréhension écrite, expression écrite, et sera proposé par les centres d'examen linguistiques dès le début de février 2020.

Les candidats envisageant de déposer leur demande d'accès à la nationalité française après le 31 mars 2020 sont donc invités à passer ce nouveau test dès lors qu'il sera proposé par les centres d'examen ou un test proposant déjà ces 4 épreuves (au cous d'une même session).
Pour être acceptées, ces attestations devront :

  • soit attester d'un niveau global B1
  • soit indiquer pour chacune des 4 épreuves un niveau égal ou supérieur au niveau B1.

Les attestations indiquant un niveau inférieur ne seront pas acceptées.