Actualités

La Seine-Saint-Denis accueille déjà la conférence climat COP21 au Bourget

 
 
La Seine-Saint-Denis accueille déjà la conférence climat  COP21 au Bourget

Le 6 mai 2015, Didier LESCHI, préfet délégué pour l'égalité des chances a accueilli Ségolène ROYAL, Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie et Najat VALLAUD-BELKACEM, Ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche au lycée du Bourget, à l'occasion de la rencontre COP21 des lycéens franciliens.

En Ile-de-France, les lycéens ont en effet pris de l’avance en simulant leur propre COP21. Ils étaient une centaine, venus de toute l’Ile-de-France, pour négocier avec ténacité leur accord pour le climat. Les négociateurs lycéens ont eu l’honneur de recevoir les deux ministres.

Incarnant 15 délégations étatiques, un groupe « ONG » (organisations non gouvernementales) et un groupe « entreprises », quatorze lycées ont participé au projet « Lycéens franciliens, notre COP21 », initié et piloté par la DRIEEDirection régionale et interdépartementale de l'environnement et de l'énergie (Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l’Énergie) et les académies de Créteil, de Paris et de Versailles, en partenariat avec la Région Ile-de-France et en collaboration avec deux associations, CliMates et Frequence School.

Alternant négociations officielles et tractations entre deux salles de négociation, les élèves ont montré une connaissance pointue des enjeux du climat et une remarquable capacité à la prise de parole et à l’argumentation. Cette expertise, ils l’ont acquise grâce au formidable travail de leurs enseignants, qui ont montré un engagement fort dans ce projet et les ont préparés toute une année.

Au terme d’une journée intense, les honorables délégués lycéens ont voté un texte ambitieux. Ils se sont notamment accordés pour adopter une législation sur le climat d’ici 2023 et se retrouver à la même date pour relever le niveau de leurs engagements.

Dotant leur « Fonds vert pour le Climat » de 53 milliards de dollars, les lycéens ont décidé d’en allouer 25% à la recherche et au développement de technologies d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre et 35 % pour des projets d’adaptation au changement climatique, majoritairement en faveur des parties les plus vulnérables et les plus pauvres.

Les parties se sont également engagées à créer le statut de "réfugiés climatiques".

Enfin, les 14 délégations lycéennes ont fixé un cap exigeant de 40 % de reforestation des terres boisées d’ici 2030 grâce à la mise en place de plans nationaux et internationaux. Puisse cet accord servir d’exemple pour la conférence mondiale qui aura lieu fin novembre 2015 au Bourget.

Sont concernés les lycées suivants en Seine-Saint-Denis :

  • Lycée polyvalent A. Nobel, Clichy-sous-Bois : représentant le Sénégal et le groupe régional Afrique
  • Lycée Voillaume, Aulnay-sous-Bois : représentant la Russie
  • Lycée Louise Michel, Bobigny : représentant les Etats-Unis
  • Lycée du Bourget : représentant l'Alliance des petits États insulaires (= AOSIS, qui regroupe 43 états et observateurs (issus de tous les océans et régions du monde: Afrique, Caraïbes, Océan indien, Méditerranée, Pacifique et la mer de Chine du Sud), coalition ad hoc de pays insulaires qui sont particulièrement vulnérables à une hausse du niveau de la mer et qui partagent des positions politiques publiques communes sur les changements climatiques).

Pour en savoir plus, consultez le site de la Direction Régionale et Interdépartementale de l'Environnement et de l'Energie Ile-de-France.

Consultez le dossier de presse.